• Ouverture d'un drive à la bibliothèque Bussy-Rabutin

    A partir du 26 mai

Vous êtes ici

Rouges en gloire

irht_107514_2rog300pix.jpgSigne de puissance et de gloire dès l’Antiquité romaine, mais aussi couleur du sang du Christ, symbole de la passion, le rouge est une des couleurs les plus prisées de la palette médiévale.

Pour décliner ses multiples nuances, du pourpre profond au rose, les enlumineurs puisaient dans la nature les matières les plus diverses.

Les pigments minéraux rouges les plus utilisés étaient le cinabre, originaire d’Espagne, d’un beau rouge foncé, et le minium, dérivé du plomb, à l’origine du mot « miniature » : miniare signifiait en effet d’abord mettre en évidence une initiale au moyen de ce rouge orangé, puis, par extension, enrichir et éclairer le texte par une image.

D’un coût modéré car abondante et présente dans de nombreux pays d’Europe, la sinopia ou ocre rouge, argile riche en hématite (1), donne une grande variété de tons tuilés.

D’origine animale, le kermès et la cochenille (8), obtenus à partir d’insectes qui vivent dans l’écorce de certains chênes, donnaient par dessiccation une poudre d’un beau rouge, que l’on additionnait de vinaigre.

La pourpre était sécrétée par le murex, coquillage méditerranéen (8). Couleur très précieuse (il fallait plus de mille coquillages pour en produire un gramme), et réservée à l’usage impérial dans la Rome antique, elle n’était utilisée au Moyen Age que pour teindre le parchemin destiné à de rares manuscrits.

Parmi les végétaux, on trouve la racine de garance, rouge rosé (1), des euphorbiacées comme l’héliotrope, donnant le folium rubeum, rouge, que l’addition d’urine transformait en folium purpureum, violet, et aussi la graine de carthame (1), l’orcanette, et le lierre dont la sève, récoltée au printemps, donne un jus rouge sang.

Des bois et résines, comme le bois de Brésil ou de campêche (8), la sandaraque, le réalgar (pin de l’Atlas) ou le sang-de-dragon, étaient diluées dans l’alcool et employées comme laques rouges, que l’on appliquait par fines couches successives.